Aller au contenu principal

Estelle Fenzy, inédits extraits de « Comme si… »

avril 23, 2018

Fais
comme si
la passerelle
ne tanguait pas

Imagine
que les chemins
sont pour toi

que
tu peux
t’arrêter
de chercher

**
Fais
comme si
le ciel était
à portée

Imagine
qu’il te reconnait

qu’il
t’accorde
ses trêves

**

Fais
comme si
les poèmes
couraient
les rues

Imagine
que l’un d’eux
trébuche

que ce soit
lui qui t’aide
à te relever

**
Fais
comme si
ma tête
sur ton épaule

Imagine
son poids
si doux

comme si
c’était
pour toujours


**

Fais
comme si
l’oiseau
chantait

Imagine
qu’il soit
content
de l’hiver

qu’il
ne s’occupe plus
des saisons

Estelle Fenzy est née en janvier 1969. Après avoir vécu près de Lille puis à Brest, elle habite Arles où elle enseigne. Elle écrit depuis 2013, des poèmes et des textes courts.


Dernières publications :

-MERE, éditions La Boucherie Littéraire (juin 2017)
-VIA ARELATENSIS (de pierre et de vent), livre d’artiste avec des peintures de Robert Lobet, éditions La Margeride (février 2017)
-PAR LA, éditions LansKine (mars 2018)

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :