Aller au contenu principal

« Traces » : un demi-siècle de poésie

février 5, 2013

Le 176e numéro de Traces sera le dernier. Il vient clore 50 ans d’une belle aventure poétique que Michel-François Lavaur lança en janvier 1963. Ses filles et lui-même ont conçu ce numéro riche de fraternité, d’amitié et, bien sûr, de poésie, qui réunit nombre de ceux ayant laissé en ces pages leurs traces.


Ce numéro d’hommage reproduit le premier éditorial de Traces de janvier 1963. Il disait à la fois la modestie d’une revue « faite à la main » (une presse scolaire) et l’ambition de présenter des auteurs de tous horizons. Je ne connais pas le nombre des poètes publiés en un demi-siècle – des centaines à coup sûr ! – mais je crois bien que tous ceux qui ont œuvré authentiquement en poésie y ont trouvé place à un moment ou à un autre !
Hélas, l’instituteur originaire de Corrèze et installé à Sanguèze, en Pays nantais, n’est plus en mesure de poursuivre le travail de l’artisan qui a composé, collé, assemblé, façonné, expédié les 175 numéros précédents. Les filles du poète, Pascale et Krystel, et Michel-François lui-même ont voulu ce numéro qui réunit de nombreux auteurs ayant participé à l’aventure. Au premier rang desquels ont trouve les amis de l’équipe éditoriale des débuts, et tous ceux qui sont venus à leur tour poser leurs traces au fil des ans (j’en fus).

Lire la suite sur Texture

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :