Aller au contenu principal

Claude Held, poèmes

juillet 12, 2012


la Toile de l’un

*

ce n’est pas la voix qui change
ni même cette place imprévue
de pesanteur devant la mort.

la lumière a un nom d’enfance.
on marche dans l’eau.
l’attention se reporte
sur les empreintes.

on marche le temps
d’une seule vague.

qui se voit parlé
parle.

six poèmes extraits de Littoral continu
(Ed. Paul Mari, 1979)
.
.
.

Extraits

vallée de la Rouvre
(how to fish for trout)

l’eau qui court n’a jamais tué personne
(proverbe espagnol)

le faucon Wolfowitz arrive à la tête
de la Banque Mondiale

c’est une chance pour les plus démunis:
ils pourront toucher le fond

je suis le cours –
une pensée pour mon oncle

il marche dans la rivière
– une pensée pour la truite

une pensée pour Izaak Walton (1):
toi, Piscator, retiens bien mes leçons

et nous dans le courant
paisible, jamais paisibles

(1) Izaak Walton (1593-1683) the complete angler, 1653

(Lieux d’Orne et d’ailleurs, Propos 2 éditions, 2006)

percussion

[…]

on avance

il y a
un virage
une côte
le choc
des pneus
la radio marche

(“une chose
ou une autre
dépasse
les chiffres
de l’an dernier”)

une clôture
est longée
à une certaine vitesse
puis
on accélère

on s’éloigne

on
s’éloigne

on
est un point

rouge
est
noir
et
noir
est
un
et
une
est
un

reste
un endroit

un coin
sous la langue

(Dialogues autour de la peinture ; œuvres sur toile, dessins et gravures de Valérie Buffetaud ;N°15 de la revue Propos de Campagne, 2005)
.
.
.

Bibliographie Claude Held

Né à Paris en 1936. Vit à 10 km d’Orléans depuis 1967.
Des textes ont paru dans une centaine de revues et d’anthologies; certains ont été lus à Paris, Bradford, Belgrade, Rome, Rotterdam, Casablanca. Des performances ont été réalisées en compagnie de Jacques Remus (musique électro-acoustique), Mathias Autexier (zarb) et Mohamed Alnama (‘ûd) à Manosque (1998), à Casablanca (1999).
Des traductions de poèmes anglais, américains, italiens et espagnols ont paru en revue (La Traductière, Propos de Campagne), en livre (aux éditions de l’Amourier) et sur internet. Des poèmes de Claude Held ont été traduits en anglais, en allemand et en espagnol. L’atelier d’écriture réalisé pendant l’année 2000 auprès des détenus de la Maison d’Arrêt de Tulle a débouché sur la création d’un recueil collectif, Ouverture. En 2002, dans le cadre du programme “l’Ami Littéraire” de la Maison des Ecrivains, des élèves du Lycée Professionnel de Saint Aignan ont écrit des textes dits par une fontaine à poèmes.

Ecrire signifie pour moi : travailler la langue en tant que matériau brut et sensible, à la limite de la prose et de la poésie ; j’aime par ailleurs accompagner le regard du peintre, du photographe, rendre compte avec eux de notre temps par approches successives, décalées, éphémères. En lisant les autres langues, en les traduisant parfois, je redécouvre l’étrangeté de ma propre langue.
Bibliographie

Dernières publications
– Mauvaises herbes, poèmes de Mark Gibbons traduits de l’américain avec Sean Gibbons, Propos/2, 2009.
– Paroles d’Adam et Ève, fiction, en collaboration avec Jacqueline Held, Gros Textes, 2009 (dessin de Jeanne Held).
– Cote d’alerte sur la Loire, poèmes, La Porte, 2009.
– Qui est On ? conte cruel à l’usage des amateurs de crimes et d’enquêtes de notre temps, Propos/2, 2008 (encre et gouache de Matt Mahlen).
– L’eau, la terre, poèmes écrits avec Jacqueline Held, Jacques Brémond, 2008 (monotype d’André Besse).
– Lieux d’Orne et d’ailleurs, poèmes écrits en résidence, Propos/2, 2006 (peinture de Geneviève Besse).
– De la pluie, poème, L’Atelier des Grames, 2005 (dessins de Thémis S/V).
– Codex d’un bienheureux, roman, Propos/2, 2005 (peinture de Jean-Pierre Dupont).
– La trace, la traduction, l’écriture, Propos/2, 2003, essai, anthologie de poèmes (photographie de Michel Foissier).
– Une personne, un fleuve, poème, La Porte, 2002.
– Qui a dit que nous étions dans les nuages? poèmes, Donner à Voir, 2002 (gravures de Matt Mahlen).
– Le temps déchiré, roman, L’Amourier, 2001 (peinture de Bernadette Griot).
– Deux saisons des pluies, poèmes, Balthazar, 2000 (images de Mikyung Jung).
– Un endroit proche dans la lumière, poèmes, Gros Textes, 2000 (encre de Geneviève Besse).
– Pour une récitation de la nuit, poèmes, L’Amourier, 1998 (dessin d’André Besse).
– Goya: les désastres de la guerre, poèmes, La Bartavelle, 1998.
– Comme un psaume devant l’orage, poème, La Bartavelle, 1997.
– 138 poèmes pour Hokusai, La Bartavelle, 1994.
– Lettre au silence, poèmes en prose, Jacques Brémond, 1994.
– Bris de langues, poèmes en cinq langues, Jacques Brémond,1993 (calligraphies de Hassan Massoudy).
– Douze promenades du fou, poèmes, La Bartavelle, 1991.
– Paroles, points et vides, poèmes, Atelier des Grames, 1987.

Et des livres d’artistes aux Editions de l’Eau, le Paravent, Balthazar, l’Atelier de la Dolve, Tête-à-Tête, Tarabuste, Les Ennemis de Paterne Berrichon, les Commun’arts, Tipaza et la Médiathèque du Pays de Cahors, avec des images d’Albert Woda, Lalou, Geneviève Besse, André Besse, Mikyung Jung, Xuequing Wang, Louis Trabuc, Alexandra Allard, Danie Christidès, Jacques Tison, Marjon Muddes, Jean-François Maurice, Gérard Truilhe, Dominique Médard, Sourine et Alain Prillard.

En collaboration avec Jacqueline Held: des recueils publiés par Folle Avoine, Encres Vives, L’Epi de Seigle, Wigwam ; et des romans, du théâtre, des albums, des poèmes pour les jeunes aux Ed. L’Epi de Seigle, Pluie d’Etoiles, Corps Puce, Lo Païs, Magnard, Grasset, Bordas, Dessain & Tolra, Hatier, Delarge, Milan, Syros, Hachette, La Farandole, L’Ecole des Loisirs, Seghers.

Derniers titres parus en littérature de jeunesse (poèmes, en collaboration avec Jacqueline Held)
– Chou radis pois et quoi ? Tarabuste, 2008.
– C’est quoi un poème ? Corps Puce, 2006.
– Voyage en préhistoire, Pluie d’Etoiles, 2004.
– Bestiaire énigmatique, Tipaza, 2003.
– Chat botté, Chaperon rouge et Compagnie, Le Rocher, 2002.
– Parole de clown, Le Rocher, 1999.
– Les papillons s’éparpillent, Pluie d’Etoiles, 1998.
– Un ridicule éléphant, l’Epi de Seigle, 1998.
– Ombres et lumières, L’Ecole des Loisirs, 1994.


No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :