Aller au contenu principal

Pour 180 écrivains, la poésie est en danger

juin 26, 2012

Bibliobs 26/06/2012


Voilà Jean-François Colosimo dans le collimateur des poètes: le président du CNL a fait voter une réforme qui, selon eux, risque de les tuer. BibliObs s’est procuré le texte de leur pétition.

C’est écrit sur le site internet du Centre national du livre. Il a pour «mission» officielle de «soutenir et encourager l’activité littéraire des écrivains français par des bourses (…) des prêts d’honneur, des subventions, des acquisitions de livres ou tous autres moyens». Pour répartir tout ça de son mieux, c’est-à-dire en «encourageant tous les modes d’expression littéraire», le CNL s’appuie sur des commissions «réparties par disciplines». Et naturellement, il y a des commissions thématiques pour toutes sortes de domaines, qui vont de la BD à l’économie numérique en passant par le théâtre, le roman ou la poésie.

C’est précisément là que ça coince ces jours-ci. Car il est prévu que théâtre, roman et poésie fusionnent désormais, pour se trouver traités par une seule et même commission.

Comme on sait ce qu’il arrive quand un très gros poisson est placé dans le même aquarium qu’un moyen et un petit, on comprend que les poètes soient inquiets pour leur avenir, depuis qu’ils ont appris que Jean-François Colosimo, en sa qualité de président du CNL, a fait voter cette réforme par son Conseil d’administration.

Lesdits poètes ont donc lancé une pétition confidentielle, qui a pour l’instant recueilli 180 signatures. Elle a été présentée ce lundi 25 juin par une délégation de quatre personnes à Colosimo, pour demander le retrait de sa réforme. Sans résultat. La présence parmi les signataires de gens comme Michel Deguy, Jacques Roubaud, Jean-Luc Nancy, Jean-Christophe Bailly, Marc Cholodenko, Philippe Beck, Jean-Marie Gleize, Guy Gofette, Antoine Jaccottet, Pierre Alferi, Pierre Le Pillouër, Nathalie Quintane, Patrick Kéchichian, Xavier Person, Alain Veinstein ou encore Yves Pagès, n’a pas eu l’air de l’impressionner beaucoup. Voici leur texte, que BibliObs s’est procuré.

G.L.

Le fait qu’un nouveau président de la Commission Poésie du Centre National du Livre n’ait toujours pas été nommé à ce jour confirme qu’une liquidation de ladite commission est à l’étude.

Elle ne sera pas présentée comme telle, bien entendu, il s’agira certainement de moderniser les structures inadéquates.

Si ces manœuvres, engagées sous l’ère sarkozyste, devaient se poursuivre dans le bien plus «normal» encadrement actuel, ce serait le signe certain de la continuité programmée de toutes les régressions imposées par le Marché à la grande Culture.

Nous écrivains, poètes, et éditeurs soussignés, estimons vital le maintien d’une commission Poésie afin d’éviter la domination d’un genre sur un autre: enviée par les poètes et écrivains de la plupart des pays, l’existence de cette aide a permis à de nombreux éditeurs, qu’ils soient puissamment implantés nationalement depuis longtemps ou qu’ils vivotent en Province grâce au bénévolat, de publier des livres qui n’auraient jamais pu voir le jour sans elle; elle a permis à des poètes de ne pas mourir dans le plus total dénuement, et ce n’est pas une image.

Mais il s’agit de bien plus que de la défense de ces livres passés et à venir il s’agit de préserver un espace dans lequel notre langue puisse continuer à se questionner, à se penser, à se rêver.

C’est pourquoi nous demandons le retrait de tout projet de “fusion des commissions”.

Le 25 juin 2012

Premiers signataires

Appel pour le retrait du projet Colosimo

Le fait qu’un nouveau président de la Commission Poésie du Centre National du Livre n’ait toujours pas été nommé à ce jour confirme qu’une liquidation de ladite commission est à l’étude. Elle ne sera pas présentée comme telle, bien entendu, il s’agira certainement de moderniser les structures inadéquates. Si ces manœuvres, engagées sous l’ère sarkozyste, devaient se poursuivre dans le bien plus « normal » encadrement actuel, ce serait le signe certain de la continuité programmée de toutes les régressions imposées par le Marché à la grande Culture. Nous écrivains, poètes, et éditeurs soussignés, estimons vital le maintien d’une commission Poésie afin d’éviter la domination d’un genre sur un autre : enviée par les poètes et écrivains de la plupart des pays, l’existence de cette aide a permis à de nombreux éditeurs, qu’ils soient puissamment implantés nationalement depuis longtemps ou qu’ils vivotent en Province grâce au bénévolat, de publier des livres qui n’auraient jamais pu voir le jour sans elle ; elle a permis à des poètes de ne pas mourir dans le plus total dénuement, et ce n’est pas une image. Mais il s’agit de bien plus que de la défense de ces livres passés et à venir : il s’agit de préserver un espace dans lequel notre langue puisse continuer à se questionner, à se penser, à se rêver. C’est pourquoi nous demandons le retrait de tout projet de “fusion des commissions”.

Premiers signataires

Nadine Agostini. Laurent Albarracin. Pierre Alferi. Jacques Ancet. Christian Arthaud. Edith Azam. Jean-Marc Baillieu. Jean-Christophe Bailly. Jacques Barbaut. Isabelle Barbéris. Michaël Batalla. Stéphane Batsal. Philippe Beck. Christian Bernard. Stéphane Bérard. Patrick Beurard-Valdoye. Daniel Biga. Julien Blaine. Philippe Blanchon. Jean-Pierre Bobillot. Philippe Boisnard. Oscarine Bosquet. Fabrice Bothereau. Yves Boudier. Frédéric Boyer. Magali Brazil. Christophe Bregaint. Charles-Mézence Briseul. Mathieu Brosseau. Olivier Cadiot. Didier Cahen. Nicole Caligaris. Didier Calleja. Fabrice Caravaca. Benoît Casas. Laurent Cauwet. Claude Chambard. Sonia Chiambretto. Marc Cholodenko. David Christoffel. Michel Clavel. Françoise Clédat. Francis Cohen. Pascal Commère. Guillaume Condello. Benoît Conort. Jean-Gabriel Cosculluela. Marie Cosnay. Fabienne Courtade. Jean-Patrice Courtois. Jean Daive. Jacques Darras. Ludovic Degroote. Michel Deguy. Jean-Michel Delacomptée. Florence Delay. Henri Deluy. Philippe Denis. Maryline Desbiolles. Yves di Manno. Suzanne Doppelt. Franck Doyen. Ariane Dreyfus. Eric Dubois. Patrick Dubost. Antoine Dufeu. Stéphanie Eligert. Antoine Emaz. Jean-Michel Espitallier. Etienne Faure. Claude Favre. Bruno Fern. Christophe Fiat. Bertrand Fillaudeau. Frédéric Forte. Dominique Fourcade. Alain Freixe. Alain Frontier. Jérôme Game. Christian Garcin. Isabelle Garron. Jean-Louis Giovanonni. Eric Giraud. Liliane Giraudon. Jean-Marie Gleize. Guy Goffette. Goria. Sylvie Gouttebaron. Fred Griot. Frédérique Guétat-Liviani. Gérard Haller. Alain Hélissen. Tristan Hordé. Eric Houser. Isabelle Baladine Howald. Antoine Jaccottet. Hugues Jallon. Alain Jeanmougin. Manuel Joseph. Jacques Jouet. Anne Kawala. Patrick Kéchichian. Ronald Klapka. Abigail Lang. Carole Lataste. Emmanuel Laugier. Frédéric Léal. Samuel Lequette. Daniel Leroux. Pierre Le Pillouër. Hubert Lucot. Aurélie Loiseleur. Claude Lutz. Yves Mabin Chennevière. Sabine Macher. Eric Maclos. Cyrille Martinez. Jérôme Mauche. Nelly Maurel. Jean-Pascal Medurio. Dominique Meens. Michèle Métail. Ginette Michaud. Jacques-Henri Michot. Michaël Moretti. Sandra Moussempès. Joseph Mouton. Jean-Luc Nancy. Sylvie Nève. Bernard Noël. Stéphane Nowak Papantoniou. Jean-Pierre Ostende. Yves Pagès. Jean-Baptiste Para. Anne Parian. Florence Pazzottu. Charles Pennequin. Mathias Pérez. Marc Perrin. Xavier Person. Eric Pesty. Serge Pey. Gérard Pfister. Jean-Claude Pinson. Emmanuelle Pireyre. Emmanuel Ponsart. Pascal Poyet. Christian Prigent. Martine Pringuet. Franck Pruja. Dominique Quélen. Nathalie Quintane. Fabienne Raphoz. Shoshana Rappaport-Jaccottet. Alain Rebours. Katy Rémy. Elisabeth Rigal. Cécile Richard. Alain Robinet. Florian Rodari. Antonio Rodriguez. Jacques Roubaud. Claude Royet-Journoud. James Sacré. Caroline Sagot-Duvauroux. Jean-Luc Sarré. Isabelle Sauvage. Ryoko Sekiguchi. Gwenaëlle Stubbe. Nicolas Tardy. Vincent Tholomé. Yoann Thommerel. Florence Trocmé. Françoise Valéry. Véronique Vassiliou. Alain Veinstein. André Velter. Didier Vergnaud. Christiane Veschambre. Pierre Vilar. Jean-Jacques Viton. Christian Vogels. Dorothée Volut. Vincent Wahl. Catherine Weinzaepflen.

Ceux qui souhaitent se joindre à ces premiers signataires peuvent le faire en écrivant à cette adresse: xanaduphi(at)wanadoo.fr

.
.
Voir aussi sur le site de SITAUDIS

3 commentaires leave one →
  1. CHARTRAIN Jean-Louis permalink
    juin 27, 2012 10:23

    Mais où diable peut-on signer cette pétition ?

    • juin 27, 2012 10:30

      Je crois qu’il faut envoyer un mail à l’adresse mentionnée en bas…C’est le moyen de signer…

Trackbacks

  1. Ce que le CNL répond aux poètes « poesiemuziketc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :