Aller au contenu principal

Alfredo Zitarrosa : « Adagio a mi Pais »

juin 25, 2012

Zitarrosa chante ici un titre poignant, dans lequel il rend un hommage émouvant à l’Uruguay et son peuple. A l’instar de nombreux musiciens du cône sud des années 1970(Victor Jara, Violeta Parra au Chili, Yupanqui en Argentine), Zitarrosa s’intéresse surtout aux laissés-pour-compte (ouvriers, petits paysans, indiens…). L’engagement à gauche de ces musiciens leur vaut souvent l’ostracisme et l’exil (voire l’assassinat dans le cas de Jara) pendant les années de dictature. Les chansons de Zitarrosa ont été interdites en Argentine, au Chili et en Uruguay au cours des régimes dictatoriaux qui ont régné sur ces pays.

Aujourd’hui encore, il est considéré en Uruguay comme LE chanteur national, celui qui incarne l’âme et l’identité de son peuple.source


No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :