Aller au contenu principal

Cité de l’Europe : dernier slam avant démolition

mai 9, 2012

Source : La Voix du Nord 07/05/2012


Le slam, une expression poétique que connaît bien Marco DSL. Ce Lyonnais de presque 50 ans en fut un précurseur en France voici une dizaine d’années. Il revient à Liévin pour animer des ateliers en vue de la grande fête du 30 juin organisée par Arc en ciel, ultime rendez-vous avant la démolition de la Cité de l’Europe.

PAR PHILIPPE BESSIN

OAS_AD(‘Position1’);

lens@info-artois.fr

Hassan Amrani et David Six d’Arc en ciel, le slameur Marco DSL. Les trois hommes se connaissent bien, au point de faire slamer les « private joke » autour de la table de salle à manger de Muriel Lelong. Cette ancienne habitante de la cité de l’Europe occupe depuis trois semaines un pavillon avec jardin rue Edmé-Mariotte, aux confins de Calonne, pas loin du château d’eau.

A 43 ans, Murielle, animatrice au centre de loisirs Jacques-Brel (Cité de l’Europe), s’est donné pour nouveau défi de monter sur scène et de participer à la grande séance de slam (prise de parole poétique et en public à partir d’un texte de son choix) à l’occasion de la grande soirée prévue par le centre culturel liévinois, le 30 juin devant l’Europe. Une façon de déclamer quelques phrases, quelques vers, en rapport de près de loin avec le vécu des habitants dans ce quartier populaire et vertical, avant que grues et pelleteuses ne s’emparent du site pour le raser.

Muriel : « Ce n’était pas Chicago. Il y avait des trucs bien. Comme ces gens qui passaient faire la quête quand il y avait un deuil.

 » Mais la Liévinoise voulait partir, depuis le début, depuis 23 ans en fait. « Les enfants voulaient un jardin, ils voulaient être dehors… » Les enfants sont grands mais Muriel a enfin son jardin. Et comme elle est toujours prête à prendre le micro au centre de loisirs, elle se dit que ce serait pas mal de monter sur scène pour dire au-revoir à son ancien immeuble.

Mots et syllabes

Elle va donc travailler en atelier slam avec un spécialiste de cette discipline. Son nom est Marco DSL. Il vient de Lyon. Il est déjà en cheville depuis longtemps avec Hassan Amrani et son équipe du centre Arc en ciel. « Je suis obsédé par les mots et les syllabes. J’utilise une méthode accessible à tout le monde, dans les écoles, les hôpitaux psychiatriques, avec les écrivains… » Ce presque quinquagénaire animera des ateliers slam durant le mois de juin (les jours ne sont pas encore définis). Son envie de déclamer, il essaie de la transmettre à un public pas vraiment attiré naturellement par les choses de l’écrit, « à des gens qui n’en ont rien à secouer du français » comme il dit. Le tout est de passer le témoin : « Le savoir, tu leurs refiles et ils en font ce qu’ils veulent ».

Pour le directeur du centre culturel, l’idée est de rencontrer des gens qui étaient encore « à l’Europe » dernièrement, leur donner une possibilité de prendre la parole sans que celle-ci soit exclusivement réservée aux anciens du quartier. Marco se souvient d’une soirée à Lyon, où un spectateur anonyme était monté sur scène, spontanément, lisant quelques lignes qui lui tenaient à coeur.

Un moyen de s’exprimer publiquement que le slam. De laisser l’écho de sa propre voix dans des murs qui seront bientôt rasés. Ainsi les portes d’Italie, du Danemarck ou d’Irlande partiront avec d’ultimes empreintes. •

Marco DSL, en atelier slam sur Liévin en juin. Renseignements à Arc en ciel, Tél : 03 21 44 85 10.


No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :