Aller au contenu principal

Fulguration – Oscarine Bosquet

avril 6, 2012

Source



Rosa Luxembourg

 

 

Rosa voulait que je cesse de m’apitoyer sur le monde 

au lieu d’y croire mon ton pleurard

gémissements et soupirs

malgré toutes les horreurs de la guerre

je ne me souviens pas de tous les endroits

où je suis en guerre Rosa voudrait 

que je cesse de soutenir les pleutres

les lâches et les agents de la terreur 

les grenouille des marais.

 

[…]

 

que je me jette dans la vie toute entière 

me réjouisse de chaque journée de soleil 

elle écrit de chaque beau nuage

distinguer toutes les couleurs dans le gris

 

[…]

 

Aujourd’hui c’est à nouveau dimanche le jour le plus sinistre 

pour les prisonniiers et pour tous ceux qui souffrent de la soliture
février

Wroncke le soleil commence à m’aveugler quand je sors

 

[…]

 

Elle voit devant elle la guerre siffloter dans toute sa splendeur :
l’orgie

des uns jetés contre les mêmes pour quelques autres.

 

Elle ne voit plus les  mésanges.

 

 

 


 

rosa luxembourg


No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :